Logo Les Wilds

Les Wilds: un voyage pour un changement de vie

Escales

Valence

image auteur

19/09/2019

Image intro article

Quelle belle surprise! C’est une ville magnifique, tout y est pensé pour se déplacer en vélo. L’ancien fleuve Turia, qui traversait encore la ville dans les années 50, a été dévié, suite à des inondations catastrophiques. Depuis, son lit est devenu une zone verte qui traverse la ville. On y trouve, des pistes cyclables, des pistes de jogging, des restos, des terrains, de foot, de baseball, de basket, etc… Des kilomètres d’espace vert.
La Cité des Arts et des Sciences a une architecture incroyable, ça vaut vraiment le détour.
La marina est assez loin de la vieille ville, mais on peut louer des vélos, ou prendre le bus ou le métro, c’est vraiment facile.
À côté de la marina on a une plage de plusieurs kilomètres, très bien aménagée. Si le vent souffle un peu, il y a même quelques rouleaux pour les apprentis surfers.
Notre escale à Valence va se prolonger un peu. Nous pensions partir sur les baléares à peine reçue la pièce pour notre déssal, mais l’offre pour l’installation d’un tangon nous retient et nous changeons de programme.
C’est une priorité car ça facilite grandement la conduite du bateau en transat et on ne se voit pas faire sans.

Tous les professionnels du milieu nautique étaient en vacances en août, donc les affaires reprennent gentiment en septembre.
Les filles ont effectué leur rentrée scolaire et elles profitent de l’excellent wifi sur le bateau (très rare dans un port) qui leur permet de télécharger leurs cours. Donc pour la mise en place de l’école c’est pas mal. Ce que nous ne savions pas c’est qu’il y a une réforme au lycée cette année et tout a changé. Ils ont du retard et les cours sont distillés au compte goutte. Il n’y a aucun support en pdf, donc Lou doit tout faire en ligne. Nous devons trouver une solution pour qu’elle puisse travailler quand nous serons en navigation ou que la connexion ne sera pas disponible.
Pour Roxane nous espérions faire livrer ces livres de cours sur le bateau, mais la messagerie CNED en ce début d’année est catastrophique et on entretient avec eux un dialogue de sourds. Finalement, on essaie de faire livrer les cours chez ma soeur en Suisse. La famille viendra nous voir en octobre avec une valise de bouquins… Merci 🙂

Image intro article

Le Palais des Arts

Image intro article

Les magnifiques œuvres d'art de Valence

Comme prévu nous avons droit à une sévère dépression. C'est clairement inhabituel en septembre et ça nous fait découvrir le littoral sous un autre jour. C’est assez impressionnant, et nous sommes bien contents d’être dans un port bien protégé. Notre voisin de ponton a relevé une pointe à 44 noeuds et pendant deux jours nous avons eu plus de trente noeuds avec des pluies torrentielles.
Nous vivons quelques jours en autarcie à l’intérieur du Wild, et ne sortons que pour aller à la douche. On aurait presque pu la faire sur le pont d’ailleurs 🙂
Peu après la tempête, retour des touristes pour d’improbables selfies sur la plage dévastée.

Pendant le week-end la marina est animée par le triathlon de Valence. Des athlètes courageux qui nous impressionnent par leur mental extraordinaire avec ces conditions de vent particulières.
Après ces quelques jours mouvementés, l’été est revenu. Il faut encore attendre un peu pour récupérer notre matériel, bloqué sur les routes d'Espagne et des Baléares pendant la tempête.
Finalement, mercredi à midi, notre tangon est installé et notre enrouleur de trinquette réparé, nous sommes prêts à appareiller, la météo est avec nous.
Enfin la météo de Méditerranée, c’est à dire du prés pour commencer et pétole ensuite pour la nuit…

Image intro article

Coucher de soleil les pieds dans l'eau

Image intro article

La magie du vélo à travers la ville

Album photo

Retour aux news

Palmier
. . .

Retour aux news

Palmier
. . .
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x