Logo Les Wilds

Les Wilds: un voyage pour un changement de vie

Escales

Sainte-Lucie

image auteur

04/03/2020

Image intro article

Nous faisons escale comme prévu à Marigot Bay, un endroit sorti d'un décor de Disneyland. C'est super accueillant, même si ça n'est pas très représentatif de Sainte-Lucie...
L'endroit est parfait pour célébrer l'anniversaire de Dédé, le capitaine de Zao. C'est parti pour une soirée billard débutée en pleine Happy Hour, ce qui fera monter le taux d'alcoolémie à une vitesse supersonique. J'ai jamais joué aussi bien au billard! Vive la Piton! Nous poursuivons la soirée sur Zao à refaire le monde.

Mais toute bonne chose a une fin et il est temps de se séparer. Grégal repart pour la Martinique et nous restons avec Zao pour une remontée en douceur en plusieurs jours.

Notre dernière navigation dans le canal de Saint-Vincent nous a permis d'identifier une entrée d'eau de mer qui nous pourrit la vie depuis le début des vacances. Nous épongeons après chaque navigation et ça commence à peser sur mon moral... Ben si un peu quand même! L'eau s'infiltre par un joint du tableau arrière qui a perdu son étanchéité au fil des années. Et sur plusieurs heures de navigation, ça fait quelques seaux à vider. Ce qui fait bien rire Dédé, qui a construit lui-même le 60 pieds sur lequel il navigue et qui me répète inlassablement chaque fois que je suis au bout de ma vie, qu'un bateau, ben ça prend l'eau, c'est normal. Mouais, bon... On réparera ça dès qu'on aura le matériel nécessaire, pour le moment on bouge et on met le cap sur Rodney Bay pour quelques jours

Image intro article

Marigot Bay

Image intro article

Gillou constate l'ampleur de la fuite...

En arrivant au mouillage de Rodney, on constate que notre annexe est dégonflée. En remontant le moteur ce matin, l'hélice a déchiré le boudin arrière. Chic, on se demandait ce qu'on pourrait bien faire en arrivant, vu que les fonds sont secs car on a navigué au moteur. Et oui le bateau ne prend l'eau que quand on gîte, donc là on risquait de s'ennuyer. Mais heureusement, on est super équipé et on a le matériel nécessaire pour faire la réparation. Vu qu'on ne peut pas utiliser notre moyen de transport préféré jusqu'à demain, Dédé et Jean-Marc nous véhiculent à terre, histoire de ne pas manquer l'apéro prévu à la marina. Il y a des priorités quand même. C'est chouette d'avoir des copains.

Le lendemain notre annexe étant à nouveau opérationnelle, nous en profitons pour aller faire une virée dans les environs et visiter le village de Gros Islet près de Pigeon Island, car demain c'est retour en Martinique.

Notre prochaine escale prévue est Grande Anse aux anses d'Arlet. On prend un peu d'avance sur Zao, car ils vont plus vite que nous et ils nous rattraperont dans le canal. Après une bonne heure de navigation, nous embarquons suffisamment d'eau pour que l'envie de passer par le port du Marin, afin d'acheter le matériel nécessaire à cette réparation, nous fasse faire diversion. Notre pote Lionel arrive dans quelques jours et nous devons avoir trouvé une solution d'ici là.

Nos amis de Zao ont vite fait de nous rattraper et de nous convaincre de poursuivre avec eux sur Grande Anse.
Dédé a le matériel qui nous manque et va finalement nous aider à réparer ça dans les règles de l'art. Il nous faudra deux jours, mais depuis on ne prend plus une goutte d'eau sur le Wild.

Image intro article

Gros Islet

Image intro article

Grande Anse

Album photo

Retour aux news

Palmier
. . .

Retour aux news

Palmier
. . .
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Montandon
1 année il y a

Coucou les marins ! Quel bonheur de découvrir vos belles images, pleines d’originalités et de surprises !!! L’avantage d’être retraité, confinés et amis de Catochon & Cadichon, et de pouvoir vous suivre au cours de votre long périple … Dans mes jeunes années, j’étais aussi un dingue de la voile, sur le lac de Neuchâtel. Mais nous sommes allés des années à l’ile d’Oléron en tirant derrière la voiture notre petit Vaurien et … ses voiles Franière ! Avec un ami parisien de mon âge (15 ans) nous sommes allés explorer le Fort Boyard, complètement en ruine, avant que la… Lire la suite »

wilds_admin
Administrateur
Reply to  Christian Montandon
1 année il y a

Hello hello, merci beaucoup pour le message qui nous a fait très plaisir. On adore. C’est sûr, la voile est une passion qui nous laisse des souvenirs magnifiques et inoubliables! Et si en plus vous avez connu les pastis tribord et pastis bâbord de Ladies first, alors vous touché à l’essentiel 🙂 En tout cas c’est sûr ce beau first 30 que tout a commencé pour moi…
On vous embrasse fort tous les deux et on se réjouit de vous partager bientôt l’épisode 3 😉

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x